Move over whiskey (and gin and vodka), cognac’s coming back to cocktails

I prefer grape-based spirits to grain-based. Back in the 19th century, so did many American drinkers, until a late century Phylloxera outbreak wiped out much of France’s grapes and essentially cut off the flow of wine, brandy and cognac. That’s when drinkers in the U.S. had to turn to domestic spirits like whiskey and bourbon in their tipples. It’s time to go back to cognac. Cognac is basically blended brandy aged in French oak — its flavor rich and complex, with a deep bouquet, that retains lively fruit notes and loads of vanilla, caramel and even coconut. It was originally made for export and transported in oak barrels to Holland, and later, the U.S. These days, bartenders love to mix cocktails with cognac as the base spirit. Many bars, like Vol. 39 in Chicago’s Gray Hotel, serve cognac Old-Fashioneds in addition to whiskey-based ones, perhaps as a nod to Wisconsin’s unofficial state drink, the brandy Old-Fashioned, but more likely to show off the elegant spirit. “While cognac is a beautiful year-round spirit, there is something essentially autumnal about it and other aged fruit brandies,” says Seth Sempere, a bartender at Zig Zag in Seattle. “They have depth and heft but are ...

Entreprises / gens du vin -Politique- : Comment l’AOC Bordeaux oriente sa sortie de crise

Une majorité des élus l’appellation Bordeaux favorable à des mesures conjoncturelles, pour mettre en place une réserve interprofessionnelle en 2020 et créer un fonds de soutien à la commercialisation en bouteilles. Mais une majorité contre l’idée d’un déclassement de l’AOC en vin de France et le retour de l’arrachage primé. Ce 6 décembre, l’écrasante majorité des 183 délégués cantonaux du syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur assistait à son assemblée générale pour se prononcer sur cinq mesures de sortie de crise structurelle. « Rien n’a été voté définitivement, il s’agit d’orientations qui ont été prises sur des propositions de réflexions » précise, anonymement, un délégué cantonal de la rive droite. Faisant état d’un « débat constructif », les échos réunis par Vitisphere sur cette réunion cruciale témoignent d’une volonté collective de trouver « les bonnes solutions » pour sortir le vignoble bordelais de l’impasse commerciale où il se trouve. La première mesure adoptée en témoigne, demandant « qui souhaite que le syndicat n’engage aucune mesure ? » Demandant des actions rapides, une majorité s’est formée pour pousser deux idées : la création...